Back
Image Alt
Comment divorcer sans problème ?

Comment divorcer sans problème ?

Une séparation n’est jamais une épreuve facile. Personne ne se marie en pensant divorcer un jour, et pourtant, lorsque les problèmes sont trop difficiles à surmonter, il est préférable d’entamer une procédure de divorce. Que le couple ait ou non des enfants, rien ne sert de persévérer dans un mariage compliqué, si l’un des deux époux ne veut plus de cette vie. Pour éviter un divorce compliqué, il convient tout de même de respecter une procédure rigoureuse, sans faire pâtir les enfants.

Divorcer sans passer par le juge des affaires familiales

Jusqu’en 2017, les époux désirant entamer une procédure de divorce avaient obligation de prendre un avocat (un pour deux ou un chacun), et de passer une audience devant le juge des affaires familiales au tribunal. Depuis la loi sur la simplification du mariage, ce n’est plus nécessaire. Pour cela, les deux époux doivent être d’accord pour divorcer. Il s’agit du principe de consentement mutuel. Si les deux parties souhaitent terminer ce mariage, elles ont juste à faire part de leur envie de divorcer auprès d’un notaire.

A lire aussi : Où acheter des maillots de bain en ligne ?

Les époux vont rédiger un acte notarié, sous forme de contrat, avec le notaire. Ils signeront ensuite le document. Ce contrat de divorce sera ensuite contresigné par l’avocat des deux parties, ce qui confirmera le divorce. Cette procédure est beaucoup plus rapide qu’avec un juge, elle prend environ 7 mois, tandis qu’elle est de 26 avec le juge.

Divorcer sans problème quand on a des enfants

Dans le cas où les époux ont des enfants, le divorce doit se passer sans encombre pour ne pas les perturber. Il convient donc de les entendre s’ils le souhaitent. Ils ont d’ailleurs le droit d’être entendus par le juge lors d’une audience. Il faut savoir que si les deux parents ainsi que l’enfant sont d’accord pour instaurer un système de garde partagée, ils n’auront pas besoin de passer devant le juge. Comme chaque parent gardera les enfants une semaine sur deux, aucun des deux n’aura de pension à payer.

A lire aussi : Quel lit choisir pour un bébé de 6 mois ?

C’est lorsque les enfants désirent vivre chez l’un des deux parents que la situation peut se compliquer. Si l’enfant a au-dessus de huit ans, il peut donner son avis au juge lors d’une audience, bien que ce dernier soit décisionnaire. Au-dessus de douze ans, c’est aussi le juge qui décide, mais il se range presque tout le temps du côté de l’adolescent. L’autre parent devra alors payer une pension alimentaire.

Pour divorcer sans problème, nous vous conseillons d’écouter vos enfants, et de ne pas les prendre à partie dans votre procédure.

Divorcer sans contrat de mariage

Si les époux ont préféré ne pas signer de contrat de mariage, il peut y avoir de grosses tensions. Sans contrat de mariage, tous les biens acquis et les dettes accumulées pendant les années de vie commune sont divisés en deux, peu importe qui a acheté et qui a contracté des crédits. Cela signifie que l’une des deux parties peut se trouver endettée, alors qu’elle n’a pas contracté de crédit. Il faut savoir que même si le conjoint demande le divorce pour faute, et arrive à prouver que son ex-partenaire est en tort, il devra partager ses biens.

Il est préférable de se mettre d’accord avec son conjoint sur la répartition des biens. Chacun doit être prêt à céder certaines choses, pour que le divorce se passe le mieux possible. Si les époux se battent au tribunal, devant le juge, pour tel ou tel bien, le divorce coûtera cher, en temps et en avocats. Le régime de communauté réduit aux acquêts est fortement déconseillé lorsque l’on se marie, un contrat de mariage est toujours conseillé.

Ne pas repousser les procédures pour une séparation sans problème

Lors d’un divorce, l’un des deux ex-époux peut se voir accorder diverses pensions. Cela peut être :

  • La pension compensation
  • La pension alimentaire

Rien ne sert de refuser de les payer, la procédure n’en serait que plus longue, pour un résultat similaire. Si le juge ordonne à l’un des deux époux de verser certaines sommes à l’autre, c’est qu’il juge que c’est nécessaire.