Back
Image Alt
devenir vegan en toute sérénité

10 conseils-clés pour devenir vegan en toute sérénité

Encore appelé végétalisme intégral, le véganisme est un mode de vie qui consiste à éviter la consommation des aliments issus de l’abattage et de l’exploitation des animaux. Ce régime alimentaire a le vent en poupe depuis plusieurs années, car il prône le respect de l’environnement. Voici à cet effet 10 conseils-clés à adopter pour devenir végan en toute sécurité.

S’informer sur les comportements végans

Lorsque vous envisagez de devenir végétalien, la première chose à faire est de prendre connaissance des nouvelles attitudes de consommation à respecter. De ce fait, informez-vous sur l’alimentation végane pour savoir comment apporter à votre organisme les nutriments et vitamines nécessaires à travers les aliments d’origine végétale.

A lire également : Quand acheter des Bitcoins ?

Planifier le passage au véganisme

Pour devenir végan en toute sérénité, la transition vers les aliments issus de végétaux doit se faire progressivement. Ainsi, il est essentiel de planifier le passage au véganisme sur une durée relativement longue. Commencez à remplacer étape par étape les produits animaux par leurs alternatives végétales.

Changer les recettes des repas traditionnels

Devenir végétalien consiste à modifier les recettes de vos plats traditionnels à base de produits d’origine animale. Ainsi, vous pouvez toujours profiter de certains mets classiques, mais revisités avec des aliments de source végétale. C’est la solution idéale pour réussir facilement le changement de régime alimentaire.

A lire également : Comment savoir à qui appartient une plaque d'immatriculation ?

Cuisiner vous-même vos plats végans

Pour opérer une transition progressive, mais significative vers le véganisme, il faut s’essayer à la préparation des plats végans. En cuisinant les produits d’origine végétale, votre subconscient intégrera rapidement les nouvelles règles culinaires de votre régime alimentaire.

Optimiser l’apport en protéine

La majorité des végétariens souffre d’une carence en protéines. Pour remédier à cette insuffisance, intégrez les légumineuses dans votre régime alimentaire. Il s’agit des aliments comme :

  • les lentilles ;
  • les pois chiches ;
  • les haricots blancs, etc.

Cette famille de produits d’origine végétale est riche en protéines et en fibres. Les légumineuses peuvent alors remplacer la viande ou le poisson.

Découvrir davantage l’alimentation végane

devenir vegan en toute sérénité

Au début de la transition vers le régime alimentaire végan, limitez-vous aux repas traditionnels. Avec le temps, essayez de nouveaux mets, de nouvelles recettes pour apprécier les richesses du véganisme.

Penser à manger équilibré

Comme dans un régime alimentaire classique à base de produits d’origine animale, il est impératif d’avoir une alimentation végane équilibrée. Pour atteindre cet objectif, informez-vous sur les produits essentiels à consommer pour avoir toutes les vitamines nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

Lire les étiquettes des produits de consommation dits végans

Pour optimiser l’apport en vitamines et en oligo-éléments comme les acides gras (oméga-3), la consommation de certains produits est indispensable. Ainsi, avant d’acheter un produit à base d’aliments végétaux, lisez les informations sur l’emballage pour connaître les nutriments qu’il renferme.

Consommer un complément de vitamine B12

Le corps humain a besoin de la vitamine B12 pour la santé des cellules du sang et des nerfs. Bien que certains aliments d’origine végétale puissent fournir ce nutriment à l’organisme, il est conseillé de prendre un supplément de vitamine B12. Cela est ainsi, car la dose apportée par les produits végétaux reste faible par rapport au besoin normal.

Appartenir à une communauté de végans

Pour faciliter la transition vers le véganisme, il s’avère utile de fréquenter d’autres amateurs de ce mode de vie. Cette astuce permet de rester motiver pour atteindre vos objectifs.

Sensibiliser son entourage à l’alimentation végane

Si vous êtes convaincu que le véganisme est un choix de vie responsable, il peut être tentant de vouloir partager cette conviction avec vos proches. Toutefois, il faut adopter une approche subtile pour éviter les discussions houleuses.

Il ne faut pas imposer votre point de vue. Les changements alimentaires sont personnels et chaque individu doit pouvoir faire ses propres choix en toute liberté. En revanche, si l’on vous pose des questions sur votre régime alimentaire ou que l’on exprime son intérêt à ce sujet, n’hésitez pas à répondre honnêtement et respectueusement.

N’hésitez pas à montrer votre créativité culinaire. Préparez des plats végans délicieux pour vos amis et votre famille qui restent sceptiques quant au goût des aliments sans produits animaux. Ces expériences gustatives peuvent souvent aider les gens à changer leur perception du véganisme.

Rappelons que sensibiliser son entourage ne se fait pas en un jour. Il faut être patient et accepter que tout le monde n’a pas la même vision de l’alimentation qu’on a soi-même. Si certains membres de notre entourage finissent par adopter notre mode d’alimentation, c’est bien, mais cela ne doit jamais être une exigence ou une attente trop importante.

Sensibiliser son entourage demande tact et patience. Gardons toujours en tête nos propres raisons pour adopter ce style de vie afin d’éviter toute frustration lorsqu’il s’agit d’en parler aux autres.

Trouver des alternatives aux produits non végans dans sa routine quotidienne (vêtements, cosmétiques, etc)

Le véganisme ne se limite pas à l’alimentation, c’est aussi un mode de vie qui exclut l’utilisation de tout produit d’origine animale. Cela signifie que les produits tels que les cosmétiques, les vêtements et autres articles courants doivent être choisis avec soin pour s’assurer qu’ils sont conformes aux principes du véganisme.

Malheureusement, il n’est pas toujours facile de savoir si un produit est réellement végane ou non. De nombreux fabricants utilisent des ingrédients d’origine animale dans leur production sans même le signaler sur l’emballage. Il existe heureusement plusieurs labels qui peuvent aider à identifier rapidement les produits vegan : Vegan Society, PETA Cruelty-Free mais aussi la certification ECOCERT.

Pour les produits textiles, il faut bien choisir. Les fibres synthétiques comme le polyester ou le nylon sont souvent fabriquées à partir de pétrole et ne contiennent donc aucun produit animal. En revanche, certains matériaux tels que la soie ou la laine proviennent directement des animaux.

Pour éviter ce genre de désagréments et opter pour une alternative plus respectueuse envers notre planète ainsi qu’envers les êtres doués de sensibilité (les animaux), il faut miser sur des alternatives vegan telles que le lin bio, le coton biologique certifié GOTS. Pour ce qui est des chaussures ? Le cuir peut être remplacé par divers matériaux comme le liège, la microfibre voire l’ananas !

Adopter une routine de vie plus respectueuse des animaux peut sembler difficile au premier abord, mais en réalité, il existe une multitude d’options qui peuvent satisfaire tous les besoins et envies du quotidien. En choisissant de vivre consciemment, nous contribuons à un monde meilleur pour nous-mêmes et pour toutes les espèces animales qui partagent notre planète.