Back
Image Alt
devenir rentier à 50 ans

Quel capital pour devenir rentier à 50 ans ?

Dans le cas où vous souhaiteriez arrêter de travailler à 50 ans, il est possible de vivre pleinement de vos rentes. Toutefois, leur montant dépendra surtout du capital investi et du rendement de votre produit d’investissement. Si vous souhaitez savoir quel est le capital nécessaire pour devenir rentier à 50 ans, voici un tour d’horizon sur le sujet.

Être rentier : c’est quoi ?

Bien avant de plonger au cœur du sujet, il sera pertinent de définir clairement ce que c’est qu’un rentier. En effet, il s’agit de toute personne ayant des rentes et pouvant pleinement en vivre. Pour faire simple, un rentier n’a plus besoin de travailler. S’il doit le faire, ce ne sera pas son salaire qui le fera vivre.

A lire en complément : Survivre à la canicule : les meilleurs conseils

Dès lors, certains considèrent à tort la rente immobilière comme le seul type de rente existant. Comme vous pouvez vous en douter, il en existe de plusieurs types. Par ailleurs, quel que soit le type de rente concerné, les revenus doivent être suffisants pour permettre à l’investisseur de vivre décemment.

De même, les rentes doivent être régulières et proposer une garantie de versement régulier. Autrement, cela ne peut être défini comme une rente.

A découvrir également : Qui est Néo The One, le fameux Youtubeur français

Quel montant de placement à 50 ans ?

devenir rentier à 50 ans

Si vous souhaitez devenir rentier à 50 ans, il faut dans un premier temps que la rente remplisse les conditions précédemment citées. Le plus important étant que les revenus soient suffisants et réguliers, ces modalités seront définies par le montant du capital.

En plus, il ne faudra pas perdre du regard le taux de rentabilité de votre investissement. C’est un facteur qui conditionne aussi le capital à verser pour devenir rentier à 50 ans.

Devenir rentier à 50 ans : cas des investisseurs richissimes

Le rentier richissime, comme son nom l’indique, est une personne dont les revenus sont assez conséquents. Dans ce cas, les rentes sont estimées à plus de 50 000 euros par an. Cependant, en réalité, ce n’est pas le revenu qui fait du rentier un riche, mais plutôt le capital nécessaire à investir pour obtenir un tel rendement.

Ici, pour avoir une rente de 50 000 euros par an, l’investisseur a besoin d’un capital d’un million d’euros avec un rendement de 5 %. Si le rendement est plus bas, le capital requis sera encore plus important pour devenir rentier à 50 ans. Avec un capital de 900 000 euros, la rente serait de 54 000 euros par an avec un rendement de 6 %.

Pour un pourcentage de 7 %, le capital pour devenir rentier à 50 ans sera de 700 000 euros. Ici, le revenu annuel s’élèvera à 56 000 euros comme le cas d’un capital de 800 000 euros avec un rendement de 6 %.

Cas des rentiers moyens

Les rentiers moyens sont des investisseurs qui ont des rentes comprises entre 24 000 et 50 000 euros. Pour devenir rentier à 50 ans en appartenant à cette classe, le capital requis sera de 400 000 euros avec un rendement de 6 %. Vous pouvez également apporter 800 000 euros pour un rendement de 3 %.

Cas des rentiers frugalistes

Le rentier frugaliste est l’investisseur dont la rente tourne autour du SMIC. Il peut se contenter d’un revenu annuel de 18 000 euros. Pour devenir rentier à 50 ans en appartenant à cette catégorie, le capital requis serait de 600 000 euros pour un rendement de 3 %. Pour un rendement de 4 %, le capital serait de 500 000 euros, contre 400 000 euros pour un taux de 5 %.