Back
Image Alt

C’est quoi le sommeil léger ?

Avez-vous l’impression de ne pas avoir dormi après 6 ou 8 heures au lit ? Si c’est le cas, vous avez probablement le sommeil léger.  Avant d’avaler une pilule pour vous plonger dans un profond sommeil, lisez cet article. Nous y présentons les différentes étapes d’une nuit de sommeil avec un accent particulier sur le sommeil léger.

Les différents cycles du sommeil

Selon les spécialistes, nous passons par quatre cycles au cours d’une nuit de sommeil. Le premier cycle correspond à l’étape d’endormissement du cerveau. Au cours de ce cycle, nous passons par une phase de somnolence et d’assouplissement. Nous avons les paupières closes mais nos sens sont encore en éveil. En clair, durant le premier cycle, nous sommes capables de percevoir les sons. Le cycle suivant correspond à l’étape du sommeil léger. A ce stade, les muscles se relâchent, la pression artérielle baisse. La température de notre corps diminue et le cœur bat à un rythme plus lent. Le plus intrigant à cette étape, c’est le comportement du cerveau. Il est à la frontière entre l’endormissement et l’éveil. Autrement dit, l’activité du cerveau est faible mais peu augmenter en cas de stimulation. Le moindre bruit peut donc nous réveiller.

A lire également : Comment gérer le stress ?

Le troisième cycle est le cycle du sommeil lent et profond. A ce stade, le cerveau est totalement endormi. C’est la phase de régénération physique et cellulaire. Le dernier cycle correspond au sommeil paradoxal. Pendant cette période, le cerveau est à la fois endormi et actif. C’est au cours de cette phase que se produit la récupération psychique. Notre esprit créatif se développe au cours de cette phase.

Sommeil léger : à quoi sert-il ?

Le stade du sommeil léger apparait plusieurs fois au cours d’une nuit. Un cycle complet de sommeil dure environ 90 min et se produit au moins 3 fois au cours d’une nuit. L’étape du sommeil léger peut se décrire comme un régime transitoire entre le sommeil profond et le sommeil paradoxal. Il aide à recharger les batteries corporelles et à améliorer notre capacité de mémorisation. Cependant, le sommeil léger peut devenir un véritable problème s’il dure trop longtemps voire toute la nuit. En effet, lorsqu’on se réveille à plusieurs reprises au cours de la nuit, on est probablement coincé au stade du sommeil léger. Ceci peut se produire avec l’augmentation de l’âge. Certains éléments (lumière, écrans, bruits…) peuvent également constituer des facteurs aggravants.

A lire également : Comment identifier un problème dans sa vie ?

Que faire en cas de sommeil léger ?

Pour améliorer votre qualité de sommeil, essayez de supprimer toute source de stress et de stimulation nocturne inutile. En pratique :

  • Dormez dans une chambre sombre et peu éclairée
  • Eviter les écrans avant de vous coucher
  • Manger tôt pour mieux digérer
  • Eloignez-vous des sources de bruits
  • Buvez une tisane pour vous détendre (tilleul, valériane…)

Pour finir, essayez de réduire autant que vous le pouvez les sources d’angoisse quotidiennes.